La Maison YEU LIAN Trading & Co. du 201 Anson road, à Singapour, avait eu la bonne idée d'imprimer un plan au dos de sa carte, me permettant aujourd'hui de la situer plus précisément.

Num_riser0004


La boutique vivait du port dont elle était toute proche. Elle proposait tout ce qui est absolument nécessaire à la vie du marin au long cours : article de pêche, services à thé ou à café...et même à opium (opium stools dit la carte), tapisserie, malles en camphrier, poupées, salons en rotin et ainsi de suite.
   La Gate number 2, celle que j'utilisais le plus souvent pour me rendre en ville, donnait directement sur Anson road. Peu après la sortie, le soir, sur un terrain vague, se produisait un théâtre chinois.
La scène, inondée de lumière, scintillait aux feux moirés des costumes à tons vifs et aux éclats des sabres étincelants qui virevoltaient dans un grand bruit de gongs et de voix nasillardes. Les spectateurs, nombreux car le spectacle était gratuit, étaient aussi bruyants que la scène, criant, hurlant et commentant - me semblait-il - le déroulement des événements auquel je ne comprenais rien.
Pourtant, fasciné par l'ambiance qui régnait, je restais planté là.

Num_riser0006