14 mai 2007

IL Y A VINGT CINQ SIECLES, NECHAO INAUGURAIT LE CANAL DE SUEZ.

Non. "Tout simplement" un navire phénicien, grec ou encore egyptien, remontant depuis la côte sabéenne, chargé d'aromates, de bois rares et de pierres précieuses, peut-être d'or et de topazes d'Orphir et regagnant la Grèce ou les côtes phéniciennes par la nouvelle liaison maritime qui vient de s'ouvrir entre Arsinoë et Péluse, entre la mer Rouge et la Méditerranée. Quinquireme of Nineveh from distant Ophir,Rowing home haven in sunny Palestine,With a cargo of ivory,And apes and peacocks,Sandalwood,... [Lire la suite]
Posté par Pierre Escaillas à 22:45 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

02 mai 2007

NAUTILUS 1 : LES LIMITES DE L'IMPOSSIBLE, OU LES PREMONITIONS INQUIETES D'UN SOUS-MARINIER;

JEAN CECCARELLI Les limites de l'impossible, ou les prémonitions inquiètes d'un sous-marinier Article publié dans la revue Neptunia, numéro 237 (2005-1) Tranquillement à douze noeuds, en surface, Nautilus taille sa route dans une mer légèrement formée. Le capitaine Nemo effectue au sextant des relevés astronomiques crépusculaires pour établir son point et l'officier de quart vient le prévenir que le bâtiment est "disposé en tenue de veille". Ses hauteurs d'étoiles et heures d'observations bien notées, le... [Lire la suite]
Posté par Pierre Escaillas à 17:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 mai 2007

NAUTILUS 2 : L'ERREUR DE NEMO.

Il est écrit au chapitre "une question d'épaisseur", que pour atteindre une immersion de 16.000 mètres, le sous-marin du capitaine Nemo :          -   devrait posséder une coque résistante dont l'épaisseur d'acier devrait être de trois mètres (3.000 millimètres)          -   et qu'à partir d'une épaisseur de coque résistante supérieure à un mètre (1.000 millimètres) il ne pourrait plus flotter. Ces deux assertions nous semblent... [Lire la suite]
Posté par Pierre Escaillas à 17:29 - - Commentaires [3] - Permalien [#]